Catégories
Politique et société

Ordre trou­blé

Je n’ai aucune envie de défendre l’ex-humo­riste mais l’in­ter­view d’Au­ré­lie Filip­petti et les annonces d’in­ter­dic­tion me font très peur.

On y parle essen­tiel­le­ment d’anti-sémi­tisme, de l’ur­gence d’ar­rê­ter la propa­gande anti­sé­mite et les spec­tacles qui le sont tout autant.

Sauf que sur les cinq dernières années l’ex-humo­riste n’a eu qu’une seule condam­na­tion sur ce motif, pas lié à ses spec­tacles et pas récente.

Du coup ça me fait un peu mal et le prétexte me semble fran­che­ment fragile, et plus poli­tique.

La cita­tion est d’ailleurs éclai­rante :

Tous les supports juri­diques permet­tant de mettre un terme à l’en­tre­prise lucra­tive de M. Dieu­donné doivent être étudiés. Le spec­tacle d’abord. Pour le reste, on travaille mais dans le respect de la loi.

Il faut stop­per la personne, l’han­di­ca­per, lui couper les vivres, pas empê­cher des propos ou faire inter­ve­nir la loi. La loi n’est citée que parce qu’elle semble limi­ter ce que peut faire l’exé­cu­tif, pas en tant que motif d’ac­tion.

Le pire c’est qu’on ne fait que renfor­cer le discours de l’ex-humo­riste qui se plaint que le système s’at­taque à sa personne en cher­chant à le mettre à bas.

(et non, s’il vous plait, n’y lisez pas un soutien quel­conque à la personne – toute discus­sion sur le bien­fondé ou non des opinions du monsieur serait tota­le­ment hors sujet)

1 réponse sur « Ordre trou­blé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *