Nom et iden­tité

Nom et iden­tité

Qu’al­lez-vous faire de mon nom et de mon prénom ? Pourquoi me les deman­der ? Savoir qui je suis ? et pourquoi faire ?

Mais… qui suis-je ?

Qu’ap­por­tera de savoir si mes parents m’ont nommé Éric à la mairie à ma nais­sance plutôt que Ahmed ou John ? Ce que je dis est-il moins perti­nent ? mes réfé­rences moins utiles ? mon avis moins impor­tant ?

Il y a déjà erreur dans l’énoncé. Vous ne voulez pas connaitre mon iden­tité : Vous voulez vous rassu­rer avec un nom civil vrai­sem­blable. Un faux Paul Bismuth sera pris avec bien moins de pincettes que ce qu’é­crira un vrai Paci­fique Noël.

Ce qui est amusant, Paul Dupont, c’est que vous êtes peut être bien plus anonyme vous avec votre iden­tité civile que moi avec mon iden­tité tronquée ou mon pseu­do­nyme. Éton­nant, non ?

Votre nom et votre prénom n’ap­portent rien pour vous connaitre, savoir qui vous êtes réel­le­ment. Vous êtes un nom parmi 70 millions d’autres, voire plus. Votre iden­tité civile n’ap­por­tera aucun élément perti­nent à quiconque, si ce n’est peut être des préju­gés liés à l’ori­gine de votre nom.

Je n’ose penser que ce sont ces pré-jugés qui vous inté­ressent. Alors regar­dons. Même avec mon nom tronqué ou mon pseu­do­nyme, vous savez proba­ble­ment qui je suis, c’est à dire quelles sont mes prises de posi­tion et mes écrits passés. Vous pouvez me les attri­buer, me les repro­cher, m’iden­ti­fier à eux.

Cette iden­tité qui vous parait anonyme est en fait bien plus « qui je suis » que n’im­porte quel nom qui aurait pu ou pas m’être attri­bué à la nais­sance : Un tour sur les moteurs de recherche pour­rait même vous en apprendre plus sur moi que vous n’en connais­sez sur le présen­ta­teur du jour­nal télé­visé à qui vous ne repro­che­riez jamais son anony­mat. Il y aura poten­tiel­le­ment mon iden­tité civile dans le lot, mais pas que, pas forcé­ment, et ce n’est pas ça qui vous appor­tera grand chose de toutes façons.

En fait, il est même possible que vous puis­siez en savoir plus sur moi à partir de cette iden­tité que vous quali­fiez d’ano­nyme, que vos inter­lo­cu­teurs n’en sauront jamais sur vous à partir de votre « vrai nom ». N’y a-t-il pas là matière à réflé­chir ?

Penser autre­ment

Votre boulan­gère ne vous a proba­ble­ment jamais demandé votre carte d’iden­tité, peut être même pas votre prénom. Il est tout à fait possible que certains collègues de bureau ou amis proches n’ar­rivent même pas à épeler voire à se rappe­ler votre nom de famille sans regar­der leur carnet d’adresse.

Le cais­sier ne connait pas votre prénom. Avez-vous l’im­pres­sion d’être anonyme pour autant ? Ne payez-vous pas pour­tant avec votre carte bancaire ? N’avez-vous pas une carte de fidé­lité qui vous iden­ti­fie plei­ne­ment ? Le vigile ne vous aurait-il pas reconnu si vous aviez fait du grabuge la dernière fois ?

Force est de consta­ter que les ques­tions d’iden­tité sont complexes, et qu’in­diquer un état civil en regard d’un écrit web ne corres­pond aucu­ne­ment à une approche de solu­tion.

Photo d’en­tête sous licence CC BY-SA par Thomas Leth-Olsen


5 réponses à “Nom et iden­tité”

  1. « Un tour sur les moteurs de recherches pourrait même vous en apprendre plus sur moi que vous n’en connaissez sur le présentateur du journal télévisé à qui vous ne reprocheriez jamais son anonymat. »
    C’est parfaitement normal : le présentateur du JT est le porte-parole d’un collectif. A moins que tu ne souhaites qu’on te considère comme le RP d’un collectif caché, la comparaison n’est pas la mieux choisie :-)

  2. « indiquer un état civil en regard d’un écrit web ne correspond aucunement à une approche de solution »
    Pour parler de solution, encore faudrait-il avoir un problème de posé :-) A part si « qui suis-je ? » est le problème, mais dans ce cas je ne vois pas le rapport avec le web :-)

    • C’est un sujet récurrent dans beaucoup de groupes auxquels j’ai participé, essentiellement dès qu’il s’agit d’impliquer des gens non habitués au web. Depuis un an je participe à un groupe où le sujet revient régulièrement : Une partie significative des intervenants considère anormal que le forum ne mette pas en avant les noms et prénoms de chaque auteur de message.

      Ceci dit la problématique est plus ancienne. Elle est vrai sur twitter, ici, et un peu partout où je laisse des traces électroniques. Je crois qu’IRC est le seul média où on ne m’a pas encore reproché l’absence de mon état civil. Peut être parce que c’est très confidentiel et que les « gens normaux » n’y viennent pas, tout simplement.

    • Un exercice à faire avec cette communauté sur la pertinence du nom prénom en choisissant d’autres identifiants et en évaluant pourquoi le nom prénom est plus pertinent que les autres.

      Au choix : numéro de sécurité sociale, numéro de permis de conduire, numéro de carte d’identité, adresse physique, etc, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.