Marine Le Pen quitte le plateau de France Inter après une véri­fi­ca­tion de ses propos en direct


Un climat tendu régnait jeudi matin sur le plateau de France Inter. Marine Le Pen a quitté le plateau après une séance de fact checking en direct.

[…]

Accu­sant l’émis­sion de France Inter d’être « un tribu­nal », Marine Le Pen, a ensuite quitté le plateau de la mati­nale pendant la coupure pub

— via BFM TV

Ce devrait être systé­ma­tique, et pas unique­ment vis à vis du FN, excep­tion­nel­le­ment. Nos jour­na­listes n’osent pas ou le font timi­de­ment du bout des lèvres, puis laissent l’en­fu­mage conti­nuer.

Nous n’aban­don­ne­rons pas la poli­tique spec­tacle tant que les jour­na­listes ne pren­dront pas aussi leur rôle à contes­ter et corri­ger, en direct. Leur rôle ne doit pas se limi­ter à ça, mais ça en fait partie, sauf à rendre les cartes de presse et les consi­dé­rer comme des hôtes et hôtesses d’ac­com­pa­gne­ment.

Bref, c’est encore trop rare mais merci France Inter, ainsi qu’aux organes de déco­dage comme ceux de Libé et Le Monde (même si je regrette que ce soit vu comme une acti­vité annexe disso­ciée de la vraie rédac­tion).


3 réponses à “Marine Le Pen quitte le plateau de France Inter après une véri­fi­ca­tion de ses propos en direct”

  1. Ce qui me gène avec cette proposition, c’est que l’on va transformer nos politiques en automates capables de se souvenir de chaque mot qu’ils auront prononcé, au lieu de se tenir légèrement à distance de la lettre pour discuter de l’esprit de ce qu’ils proposent, ce qui est autrement plus important.

    • Et donc tu préfères les actuels automates qui apprennent par cœur et répètent à l’envie les « éléments de langage » qui servent de prêt-à-penser ?

      Je ne peux qu’applaudir les journalistes qui font leur travail, et je ne vois aucun problème à obliger un politicien à ne voir la mémoire courte, surtout sur ses propres propos.

    • Mouais, on parle de positions politiques. Normalement on s’en souvient un peu (quand justement on ne les prend pas juste pour plaire dans l’instant en fonction de l’actualité).

      Et après.. Même si tu ne t’en rappelles pas, je trouve ça bien que justement on puisse te le rappeler, voir si c’est de l’opportunisme ou s’il y a une vraie explication derrière.

      L’absence de mémoire privilégie l’absence de réflexion et de long terme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.