Le passé c’est le passé


Le passé c’est le passé darling, ça para­site le présent

Edna, Les Indes­truc­tibles

Prendre ses déci­sions en fonc­tion du passé est un très mauvais réflexe. Peu importe les faits passés, ils sont passés.

On prend les déci­sions en fonc­tion du présent, éven­tuel­le­ment en se servant de ce qu’on sait du passé pour imagi­ner ce que pour­rait être l’ave­nir.

La distinc­tion est majeure mais elle demande une atten­tion de tous les jours quand l’émo­tion­nel et les juge­ments de valeur viennent s’en mêler.


Une réponse à “Le passé c’est le passé”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.