Le calme à 1€

Nos respon­sables marke­ting sont formi­dables. On pour­rait donner des leçons de commerce aux améri­cains.

Le voyage en train est parfois pénible, bruyant. c’est encore plus vrai depuis que les télé­phones portables sont bana­li­sés. Bien sûr la SNCF a tenté de faire un peu de commu­ni­ca­tion pour  amélio­rer la situa­tion, mais en vain. Le problème ce n’est pas la SNCF, c’est le voya­geur, et celui là on le chan­gera diffi­ci­le­ment.

Si le service est mauvais que peut-on faire ? et bien on peut lui offrir le calme à 1 €, en option. Bref, four­nir un mauvais service devient un argu­ment pour faire payer des options. Plus le service est mauvais, plus l’op­tion devien­dra atti­rante et donc fera entrer des sous dans les caisses. Génial. En plus on ne peut plus râler puisque derrière ça sera « vous n’aviez qu’à prendre l’op­tion, 1 € ce n’est pas grand chose ».

Bien entendu en fait l’op­tion c’est juste pour se retrou­ver avec d’autres qui ont pris l’op­tion. Rien ne garan­tit qu’ils seront silen­cieux, et si beau­coup finissent par prendre l’op­tion, on peut prédire que certains ne seront pas si silen­cieux au final. Pas grave : se retrou­ver avec les quelques uns qui ont choi­sit de ne pas prendre l’op­tion et donc qui seraient consciem­ment bruyants serait encore pire.

Ça ne peut que fonc­tion­ner, sauf si on passe le point du raz le bol.

Rejoindre la conversation

12 commentaires

  1. « Le voyage en train est pénible, bruyant. »
    Je n’ai jamais trouvé les voyages en train désagréables…au contraire, je peux me lever, manger, lire, jouer sur mon tél. Ce que je ne peux pas faire en voiture.

    1. Ah non mais que le train soit préférable à la voiture je ne peux que soutenir l’argument. En fait à peu près tous les transports en communs sont préférables pour moi, même bruyants ou pénibles, justement parce que je suis libre de faire ce que je souhaite pendant le trajet.

      Je ne m’attardais pas à faire une comparaison. Ce qui m’inquiète c’est plus la propension à augmenter les tarifs et faire passer des options en réponse à une baisse de la qualité de service ressentie. Au final ça revient à avoir moins bien pour plus cher, ce qui est quand même exceptionnel (et malheureux).

      Je vais changer ma phrase pour ajouter un « parfois », ça permettra qu’on se focalise moins sur le jugement du train lui même.

    2. J’avoue que je ne comprends pas en quoi on peut généraliser sur le fait que le train soit pénible ou bruyant :-

      À part les rares fois où il y a un bébé difficile à calmer, ou un énergumène un peu agité, c’est quand-même plutôt zen. Alors effectivement, l’option à 1€ pourrait s’appeler « voyager sans les cailleras des técis du coin, et sans famille avec braillard ».

      Mais soyons honnête, aller au boulot (bouchons) ou en vacances (tarés du volant) c’est moins pénible et moins bruyant en train qu’en voiture.

      1. é(àéç! ce n’était pas du tout le fond du discours que de dire si le train c’est bien ou pas. Ceci expliquant peut être aussi cela, tout dépend à quelles occasions ou à quels horaires on utilise le train. Aux horaires « déplacement de cadre pour réunion de travail », des malotrus qui parlent fort au téléphone, j’en ai régulièrement (loin d’être à chaque fois, mais assez pour que j’arrête de planifier du travail de réflexion). En fait plus que ceux qui parlent fort, ce sont ceux dont le téléphone sonnent qui sont perturbants. Une fois ça peut aller, mais à partir de 3 ou 4, le vibreur tu sais où il est et tu l’utilises.

        Mais encore une fois, je n’aurai pas du dire que c’est pénible ou bruyant. Juste que visiblement certains le pensent, et visiblement la SNCF est d’accord que ça puisse l’être (puisqu’elle fait une option « calme »). Ce qui me gêne ce n’est même pas que ça le soit (la SNCF n’y peut pas grand chose) mais que du coup on transforme ce côté négatif en source de rémunération.

        Quant au fait de pouvoir dire « sans les braillards », ça me rappelle quand il y avait encore des voitures fumeurs. Certains fumeurs prenaient quand même la voiture non fumeur, parce qu’ils ne supportaient pas l’odeur des voitures fumeurs. Ils allaient enfumer ceux qui avaient pris leur place trop tard (mais ne fumaient pas), puis revenaient empester leurs voisins non fumeurs dans les voitures non fumeurs. Le résultat : inconfortable pour tout le monde sauf pour les quelques sans gênes.

        Je doute qu’on finisse autrement ici. Mon homme d’affaire il voudra être au calme pour travailler, mais voudra quand même répondre au téléphone sans aller sur la passerelle, « parce que c’est juste pour un coup de fil ». Ceux qui veulent être au calme et ceux qui perturbent sont parfois les mêmes

  2. @mereteresa: Vous ne devez pas prendre le train bien souvent.

    Sinon en hollande ils ont des compartiments silencieux dans les trains, ca marche et ca ne coute pas plus d’argent. La france est juste un pays de merde.

    1. Je ne le prends pas tous les jours, en effet. Tous les mois, au plus.
      Je n’irais pas dans un compartiment « silencieux » si je voyage avec mon gamin, mais je refuse d’aller dans un compartiment famille et devoir subir 50 enfants…

  3. @mereteresa: les gens ont dû te trouver bien désagréables par contre…

    1. J’ai lu des tweets du style: « Les sandwitchs à l’ail devraient être interdits dans le train! J’ai envie d’étriper mon voisin. #jeudiconfession ». Donc déjà si on choisit quelque chose d’assez fort et/ou que le voisin n’aime pas, c’est gênant ;)

    2. Se lever, c’est pareil: tu as dû déranger au moins une fois quelqu’un pour passer, alors qu’il cherchait désespéremment à dormir, parce que non, il n’y avait pas encore d’option à 1 euro.

    3. Le jeu sur le tél c’est aussi bruyant, si tu n’as pas l’idée de couper le son…

    Bref, moi je n’ai rien contre, et je suis plutôt tolérant, mais j’ai l’impression que le Français de base ne tolère absolument plus rien… Personnellement, malgré quelques personnes un peu trop bruyantes, le gamin qui ne cesse de faire du bruit alors que pour la 4ème fois sa maman lui demande de se calmer, les sandwitchs à l’ail, les coups de téléphones, etc.. le voyage en train je trouve ça bien agréable, et bien dépaysant :)

    1. Bon je te rassure, un peu : je suis d’accord avec le fait qu’on ne tolère plus grand chose. Je fais tout pour passer un voyage agréable, et être civique envers mes voisins.

      Cela passe par tolérer que la personne en face puisse étendre ses jambes si elle est grande, ou marche avec une canne (donc pousser ses jambes d’un côté). Cela passe aussi par tolérer que les autres mangent. Cela passe aussi par « excusez moi, pouvez vous parler un peu moins fort » dit de manière gentille, au risque de se faire insulter…malheureusement…
      Cela passe par, parfois, parler aux enfants assis derrière qui shootent dans votre dossier ou qui le secouent pour leur expliquer que ça me dérange (au risque d’énerver les parents).

      (Pour info : je voyage en couple avec un bébé, donc je dérange…
      1. les voisins en croquant dans un quignon de pain, mais sans ail car je pense aux voisins. A la rigueur : des clémentines qui sentent fort.
      2. mon conjoint pour aller aux WC :-)
      3. je joue sans son ou au casque, car j’ai l’habitude de faire attention à mon entourage)

  4. Je suggère une option à 1 euro inversée. Le téléphone est interdit partout sauf dans les wagons autorisés où il faut payer 1 euro :) Un autre enjeu est que la pression sociale ne fonctionne plus beaucoup en France. Si quelqu’un parle fort au téléphone ou pendant longtemps, personne ne dit rien… sauf moi la dernière fois que je suis venu en France. Une personne parlait depuis 10 minutes dans un wagon avec l’icône téléphone dormant. J’ai demandé que la personne arrête. Elle s’est excusée et a stoppé la conversation.

    Le contrat social c’est cela aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par Scaleway, ONLINE SAS, joignable par téléphone au +33 (0)1 84 13 00 00 et joignable par courrier à l'adresse BP 438 - 75366 Paris Cedex 08.