La trajec­toire d’un élu poli­tique en France répond à deux lois simples


La trajec­toire d’un élu poli­tique en France répond à deux lois simples : on se présente à une fonc­tion pour prépa­rer sa candi­da­ture à la fonc­tion suivante ; lorsqu’on est élu à la fonc­tion supé­rieure, on conserve la fonc­tion anté­rieure de manière à éviter qu’un « intri­guant » ne vienne repro­duire à vos dépens le parcours que vous venez de réus­sir. D’où l’ob­ses­sion de cumu­ler les mandats.

— Valé­rie Giscard d’Es­taing, Les Français : réflexions sur le destin d’un peuple


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.