« La souf­france des uns, ne dimi­nue pas la souf­france des autres. »


Faire un concours de souf­frances n’a aucun sens. Ce qu’a vécu quelqu’un est unique­ment rela­tif à lui-même. Ce qui peut se passer ailleurs ne dimi­nue aucu­ne­ment sur ce que lui peut vivre ou avoir vécu, ni ne mérite de le reje­ter.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.