La France a accueilli 62 réfu­giés « relo­ca­li­sés », sur les 30 000 promis


Il faut un début à tout. Quarante-trois migrants origi­naires de Syrie, d’Irak et d’Ery­thrée sont arri­vés, lundi 25 janvier, à Saint-Nazaire (Loire-Atlan­tique) depuis un centre d’en­re­gis­tre­ment (« hots­pot ») en Grèce. Après les 19 Erythréens accueillis près de Nantes, en novembre 2015, le nombre de réfu­giés « relo­ca­li­sés » en France passe donc à 62.

Le Monde, Les déco­deurs

Pas 62.000, juste 62.

Après autant de foin poli­tique, après des maires qui ont offi­cia­lisé leur envie d’ac­cueil, après la peur d’une inva­sion telle que nous ne pour­rions sauve­gar­der notre iden­tité, après plusieurs mois, nous avons accueilli 62 réfu­giés. 62.

C’est telle­ment énorme que je n’ose y croire. Et pour­tant Les déco­deurs sont atta­chés aux chiffres et à leur véri­fi­ca­tion.

Il y a des baffes qui se perdent.

62 é »ç(è&) ! seule­ment 62 ! Pour 65 millions de personnes dans un des pays les plus riches de la planète. Nous sommes ridi­cules, et j’ai honte.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.