La ferme­ture de MegaU­pload du point de vue d’un four­nis­seur d’ac­cès


Je ne les reco­pie pas ici parce que ça revien­drait à vider l’ar­ticle origi­nal, mais la ferme­ture de MegaU­pload du point de vue d’un four­nis­seur d’ac­cès, c’est assez impres­sion­nant.

J’ai entendu des chiffres comme 30% du trafic aux meilleures heures pour la France, ou 4% du trafic mondial. Ce qui est certain c’est que sur ces graphiques l’ef­fet est net : les courbes sont stop­pées d’un coup alors qu’elles sont en pleine augmen­ta­tion.

Profi­tez-en, pendant un moment vous aurez de la bande passante. Ça ne durera pas, les échanges repren­dront forcé­ment, proba­ble­ment avec des systèmes décen­tra­li­sés et chif­frés, donc occu­pant encore plus le réseau qu’a­vant chez les FAI.

L’ef­fet peut aussi se voir sur le cours de l’ac­tion de Cogent, l’opé­ra­teur de tran­sit de Megau­pload.

,

Une réponse à “La ferme­ture de MegaU­pload du point de vue d’un four­nis­seur d’ac­cès”

  1. Salux !

    « probablement avec des systèmes décentralisés et chiffrés, donc occupant encore plus le réseau qu’avant chez les FAI »

    Peut-être, mais bien mieux réparti ! Les FAI préfèrent BitTorrent à MU parce que le premier est « étalé » sur l’ensemble du réseau alors que pour MU/RS/autres, tout est concentré dans un point unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.