Je ne sais pas encore

J’ai des hauts et des bas. Ça n’allait pas, ras le bol assez global.

J’ai fini par désactiver le compte Twitter public. Trop pénible, plus de frustrations et de tensions que de positif, ça m’apporte peut-être plus de mal que de bien.

Il parait que j’ai un mois pour décider ce que j’en fais avant qu’il ne soit supprimé. Je ne sais pas encore. Probablement finirai-je par le rouvrir, parce que j’ai aussi besoin de lâcher quelque part ce que j’ai en tête, d’interagir avec des gens.

Peut-être pas. Peut-être que le compte privé suffira. Quelques amis m’y ont rejoint. Je regrette de ne pas pouvoir répondre aux autres, de ne pouvoir parler qu’avec ceux qui ont préalablement choisi de s’abonner, qui ont su qu’il fallait le faire.

Bref. Oui, le compte Twitter public n’est plus, pour l’instant. Non ce n’est les modérateurs Twitter qui ont eu la main lourde. Si besoin vous savez toujours où me joindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'utilise encore les commentaires mais je ne garantis pas qu'ils seront en ligne de façon permanente.

Vous êtes incités à lier et commenter ce billet depuis votre propre espace. Si votre outil gère les Web mentions votre publication sera automatiquement référencée ici au bout d'un moment. À défaut, vous pouvez poser le lien ci-dessous.