Je ne sais pas encore


J’ai des hauts et des bas. Ça n’al­lait pas, ras le bol assez global.

J’ai fini par désac­ti­ver le compte Twit­ter public. Trop pénible, plus de frus­tra­tions et de tensions que de posi­tif, ça m’ap­porte peut-être plus de mal que de bien.

Il parait que j’ai un mois pour déci­der ce que j’en fais avant qu’il ne soit supprimé. Je ne sais pas encore. Proba­ble­ment fini­rai-je par le rouvrir, parce que j’ai aussi besoin de lâcher quelque part ce que j’ai en tête, d’in­te­ra­gir avec des gens.

Peut-être pas. Peut-être que le compte privé suffira. Quelques amis m’y ont rejoint. Je regrette de ne pas pouvoir répondre aux autres, de ne pouvoir parler qu’a­vec ceux qui ont préa­la­ble­ment choisi de s’abon­ner, qui ont su qu’il fallait le faire.

Bref. Oui, le compte Twit­ter public n’est plus, pour l’ins­tant. Non ce n’est les modé­ra­teurs Twit­ter qui ont eu la main lourde. Si besoin vous savez toujours où me joindre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.