Catégories
Politique française

Je créé un mouve­ment citoyen trans­par­ti­san et apoli­tique

« Je créé un mouve­ment citoyen trans­par­ti­san et apoli­tique »

Non, c’est une fausse cita­tion mais enle­vez un seul des mots et je peux proba­ble­ment vous trou­ver un groupe qui s’en réclame.

Si vous avez un avis sur un sujet de société, et encore plus si vous comp­tez peser dans le débat public, vous n’êtes pas apoli­tique. Vous êtes tout le contraire, par défi­ni­tion. Si en plus vous comp­tez vous présen­ter ou présen­ter des gens à une élec­tion, vous récla­mer apoli­tique c’est juste décla­rer que vous souhai­tez des emplois fictifs.

Si vous comp­tez mili­ter pour une cause, des valeurs, une orien­ta­tion, une vision ou un programme, vous n’êtes pas trans­par­ti­san, vous êtes tout le contraire. Tout au plus vous êtes assez intel­li­gents pour recon­naitre les bonnes idées qui viennent d’ailleurs. Plus proba­ble­ment c’est simple­ment que vous souhai­tez voir les mili­tants des autres partis se rallier à votre mouve­ment. Je vais vous dire un secret : Tous les partis aime­raient que les autres se regroupent avec eux.

Dans certains pays qui n’ont pas de plura­lisme ou qui sont contrô­lés par les mili­taires, la mention citoyen aurait un sens. Ici, sauf si vous montez un syndi­cat de mili­taires ou si vous êtes une auto­rité admi­nis­tra­tive offi­cielle, vous êtes effec­ti­ve­ment citoyens. Comme tous les autres groupes poli­tiques quoi.

C’est vrai que mouve­ment ça fait plus cool et moderne que parti. On a même l’im­pres­sion d’un soulè­ve­ment popu­laire rien qu’a­vec la déno­mi­na­tion. Toute­fois, si vous comp­tez présen­ter ou regrou­per des candi­dats aux élec­tions, et encore plus s’il est prévu que les éven­tuels élus se rattachent à votre struc­ture dans le cadre des finan­ce­ments publics, j’ai la désa­gréable tâche de vous dire que vous quali­fiez à toutes les défi­ni­tions de parti poli­tique que j’ai pu trou­ver. Même si vous perdez, même si vous vous sentez diffé­rents. Oui, c’est triste. Main­te­nant rien ne vous empêche effec­ti­ve­ment de choi­sir le terme de mouve­ment pour vos publi­ci­tés, c’est vrai que ça en jette…

* * *

Fran­che­ment, vous serez plus crédibles à parler de renou­veau et à prétendre faire les choses diffé­rem­ment si déjà vous ne commen­cez pas à vouloir tordre la réalité à coup de voca­bu­laire.

Assu­mez votre posi­tion­ne­ment. Il n’y a rien de honteux à former un parti poli­tique, parti­ci­per aux choix collec­tifs et souhai­ter chan­ger les choses. Il y a même de quoi être fier.

En crachant sur le terme « poli­tique » et en déva­lo­ri­sant l’idée de former un parti, vous n’ai­dez pas les citoyens à se récon­ci­lier avec la démo­cra­tie, ou à enga­ger une réflexion collec­tive profonde.

En Marche, France Insou­mise et quelques autres, je pense à vous et vous fais plein de bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *