It’s almost impos­sible to come up with really inno­va­tive things when you have a dead­line and sche­dule

Je ne partage pas pour le billet mais pour la cita­tion :

“It’s almost impos­sible to come up with really inno­va­tive things when you have a dead­line and sche­dule.”

La ques­tion n’est pas d’avoir un temps infini ou non contrôlé, mais que l’in­no­va­tion appa­rait hors des proces­sus défi­nis. On ne découvre pas la fleur hors des sentiers battus quand on se défi­nit un plan de marche et en program­mant à l’avance les étapes le soir. Il faut se permettre d’ex­plo­rer, flâner, réflé­chir. Et ça ça ne se programme pas.

1 commentaire

  1. Coïncidence de l’aggrégateur, ce post tombe en même temps que celui-ci qui, au travers du commentaire d’un vieux livre de Di Cosmo, explique des choses importantes sur l’apport de Windows (que je n’utilise plus depuis près de 7 ans), et surtout sur le fonctionnement de l’innovation dans l’industrie logicielle grand public.
    (j’ai découvert le blog récemment, le reste est intéressant aussi)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *