Inter­ve­nants du livre numé­rique : Lâchez prise


Il est temps que tout le monde lâche prise dans le livre numé­rique, et que chacun accepte de rester dans son rôle, de ne plus tout contrô­ler.

Trois actua­li­tés se téles­copent d’un coup dans ma liste de liens sur le livre numé­rique :

Je refuse que Apple ou Paypal puissent déci­der seuls que l’éro­tique ou la violence ne doivent pas être vendus, au point de les faire dispa­raître du paysage pour une part signi­fi­ca­tive de la popu­la­tion.

Je refuse qu’A­ma­zon ou Apple puissent bloquer l’ac­cès à une part si impor­tante du marché sans réelle alter­na­tive pour se simples bras de fer commer­ciaux.

Je n’ai pas de réponse toute faite : Je comprends qu’Apple a le droit de déci­der de ce qu’il vend, qu’A­ma­zon a le droit ne pas vendre ce qui lui semble trop cher, et que Paypal a le droit d’avoir des valeurs à mettre en avant et de contrac­tua­li­ser ou non avec qui il veut.

Main­te­nant, control freaks, on dépasse les bornes. Être domi­nant sur un marché impose des règles de modé­ra­tion, pour le bien de la société. Nous pouvons les impo­ser par la loi, ou simple­ment montrer que nous n’ac­cep­te­rons plus ces types de compor­te­ment.

On parle ici de socié­tés qui inter­agissent direc­te­ment avec les lecteurs, mais croyez moi il y a aussi des histoires de control freaks côté édition ou auteurs.

Chacun à sa place, et tout le monde pourra se déve­lop­per en créant une acti­vité profi­table à tous, et en premier lieu à la société dans son ensemble : Lâchez prise.


Une réponse à “Inter­ve­nants du livre numé­rique : Lâchez prise”

  1. « De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités »

    … mais tout le monde n’a pas la carrure d’être Spiderman !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.