Gérer les abon­ne­ments

J’ai vu des sites faire des news­let­ters à la main. C’est beau, c’est effi­cace et c’est un chemin bien maîtrisé pour le visi­teur.

Je travaille pour un petit site perso et je ne voulais pas avoir à me rajou­ter une charge manuelle de concep­tion ou d’en­voi à chaque mise à jour. En fait je ne veux même pas avoir à gérer moi-même les inscrip­tions.

On m’a orienté vers une auto­ma­ti­sa­tion inté­res­sante de Mail­chimp : La créa­tion d’une news­let­ter auto­ma­tique à partir du flux RSS.

Désor­mais j’ai une petite icône @ en bas de page sur le site en ques­tion. D’un clic ils arrivent sur une page Mail­chimp où ils peuvent lais­ser leur email. Ceux qui le font rece­vront un cour­rier le matin à chaque mise à jour du site, avec les derniers conte­nus publiés.

La mise en page est plus que rudi­men­taire (parce que celle de mon flux RSS l’est) mais le flot est simple à comprendre pour le visi­teur, y compris celui qui ne comprend rien à la tech­nique.


Mais pourquoi pas RSS ?

Parce qu’il faudrait que je commence par affi­cher une page de texte à qui veut s’abon­ner. Là j’ai déjà perdu quasi­ment tout le monde.

Sur cette page de texte il faudrait que j’ex­plique le fonc­tion­ne­ment de RSS à des non tech­no­philes. Honnê­te­ment ils n’en ont rien à faire, ils ne veulent pas savoir (et ils ont raison). Une partie ne sait déjà pas ce qu’est une URL ou faire la diffé­rence entre Inter­net, Google et le navi­ga­teur web. Expliquer RSS en moins d’une heure est une vraie gageure.

Mettons que j’y arrive et que le visi­teur soit convaincu. Il faut ensuite lui recom­man­der un logi­ciel pour sa plate­forme. Pour certains ça ne posera pas de problème. Pour d’autres choi­sir Mac ou Windows, Intel ou ARM, 32 bits ou 64 bits, iOS ou Android, puis télé­char­ger, lancer l’ins­tal­la­tion sans se poser mille ques­tions, trou­ver l’icône pour lancer le logi­ciel, et c’est diffi­cile à faire sans accom­pa­gne­ment person­na­lisé. Ensuite il faut poin­ter sur le flux, lui expliquer comment en copier l’URL, la faire ajou­ter dans le logi­ciel, avec plusieurs captures d’écran suivant le logi­ciel.

Et enfin, et ce n’est pas le moindre, il faut que le visi­teur lance régu­liè­re­ment le logi­ciel, rien que pour mon site. Et là, pour les rares qui y sont arri­vés, ça coince. Il le fera une fois, deux fois, puis après trois semaines sans mise à jour il aura oublié et c’est perdu.

Si tant est qu’il le fasse, vu que je serai proba­ble­ment le seul flux sur son agré­ga­teur, quel sera l’in­té­rêt par rapport à une page de mon site mise en favori et que je lui deman­de­rai de revi­si­ter régu­liè­re­ment ?

On a essayé.

Ça fait des années qu’on essaie. J’ai de multiples billets sur le sujet ici. J’en remets régu­liè­re­ment une couche sur les réseaux sociaux, y compris sur le compte asso­cié au site web en ques­tion.

J’ai tenté de mettre des liens vers une page wiki­pe­dia, vers des tuto­riaux. Je conti­nue à mettre en avant le flux RSS dans les entêtes, dans le bas de page, avec l’icône orange et dans en plein texte. J’en remets même une couche jusque sur le formu­laire d’abon­ne­ment par email, au cas où.

Je le fais mais c’est plus par mili­tan­tisme. Les tech­no­philes ont juste besoin d’une icône ou d’une décla­ra­tion dans les entêtes. Les autres ne savent de toutes façons pas ce que c’est.

Même les tech­no­philes convain­cus se détournent de plus en plus de tout ça. Il reste les irré­duc­tibles. J’en fais partie.

Bref, j’es­saie de pous­ser RSS — il est toujours là — mais il faut propo­ser un autre circuit en paral­lèle, plus simple, plus évident, plus maîtrisé. L’email en est un, ça peut être autre chose.

2 commentaires

  1. Une alternative ne serais-t-il pas un service web (comme Google News), mais basé sur les flux RSS. Ainsi on explique à l’utilisateur qu’en ajoutant les flux RSS sur ce service, il peut consulter ses news personnalisées ET ne rater aucun contenu. Un site pour consulter tous les sites.

    Je penses au service FreshRSS (https://www.freshrss.org/).

    1. Dès qu’on parle d’expliquer, c’est déjà mort. Que ce soit un service web plutôt qu’un logiciel à installer est potentiellement mieux (quoi que, ça dépend pour qui) mais dire à quelqu’un « plutôt que vérifier ma page d’actu régulièrement, inscris toi là bas, copie ce lien et ajoute le là bas via [explication] puis désormais vas là bas régulièrement voir si j’ai ajouté quelque chose » ne me semble pas vraiment répondre au problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *