EPUB 0

Plus j’avance et moins je vois la valeur ajou­tée de la norme EPUB. La folie du fixed layout est un long tunnel à sens unique qui mène au préci­pice. Quant à la complexi­fi­ca­tion pour forma­li­ser toutes les spéci­fi­ci­tés possibles, vu le niveau de support par les moteurs de rendu, elle vient à contre-sens de la valeur ajou­tée pour le lecteur.

Je ne dis pas que tout ça est inutile, mais c’est proba­ble­ment trop complexe, de toutes façons trop préci­pité par rapport à l’état du marché (autant vis à vis des moteurs de rendu que vis à vis l’état de l’art de la produc­tion).

Je bave depuis que j’ai vu quelques lignes sur une ébauche de EPUB 0. De simples fichiers HTML, dans un zip, avec un index.html à la racine, le tout rendu dans un navi­ga­teur web moderne clas­sique. Il faudra proba­ble­ment porter quelques amélio­ra­tions typo dans les navi­ga­teurs web, mais c’est de toutes façons là que va l’his­toire.

Oh, il faudra proba­ble­ment forma­li­ser un peu : Au moins symbo­li­ser un sommaire, une illus­tra­tion de couver­ture, quelques méta­don­nées biblio­gra­phiques, et une liai­son vers le chapitre suivant/précé­dent dans chaque sous-fichier. Rien d’in­sur­mon­table. Du RDFa poin­tant vers schema.org/Book plus des rela­tions start, prev, next et toc feront très bien l’af­faire dans un premier temps, et pour­ront faci­le­ment être éten­dus par la suite.

Certes, il y en aura qui voudront plus de richesse, comme avoir des minia­tures de couver­ture diffé­rentes suivant la taille d’af­fi­chage dans la biblio­thèque de l’uti­li­sa­teur, mais c’est juste­ment ce type de complexité qui va finir par tuer EPUB sans amélio­rer l’ex­pé­rience utili­sa­teur.

Nous n’échap­pe­rons de toutes façons pas à la conver­gence entre le livre et le web, j’es­père juste qu’on le fera avant de se tirer une balle dans le pied.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *