Embassy cables reveal 34 nations pres­su­red by UK to oppose Scot­tish inde­pen­dence

Diplo­ma­tic cables reveal the extent of the British Govern­ment’s collu­sion with foreign powers to damage the Scot­tish Govern­ment, under­mine inter­na­tio­nal confi­dence in Scot­land’s economy, and to usurp the demo­cra­tic process of the refe­ren­dum on inde­pen­dence. […]

Offi­cial diplo­ma­tic cables prove conclu­si­vely that even as Came­ron told the coun­try the choice was up to the Scot­tish people and that he would play no part in it, he was pres­su­ring other nations leaders […]

“… [T]he FCO has contac­ted the govern­ments of China, Russia, the US, New Zealand, Austra­lia, Canada and the 28 EU nations about the Scot­tish refe­ren­dum in a global search for allies who might oppose inde­pen­dence.

— We ourselves

Tant que l’ac­cès complet et immé­diat à tout ce qui se passe dans nos états et nos gouver­ne­ments ne devien­dra pas la norme – et le secret l’ex­cep­tion – nos états auront forcé­ment tendance à d’abord proté­ger leur struc­ture, leur fonc­tion­ne­ment et leur inté­grité, au lieu de travailler dans l’in­té­rêt du peuple et de la nation. Si on ajoute les inté­rêts person­nels des élus et les inté­rêts collec­tifs des partis, c’est le béné­fice pour le citoyen devient au mieux un moyen, plus proba­ble­ment un effet colla­té­ral.

Le plus marrant – mais moins scan­da­leux – est cité dans un autre billet, toujours basé sur des extraits de câbles révé­lés par Wiki­leaks :

Prime Minis­ter David Came­ron met with Sony Pictures repre­sen­ta­tives 2 1/2 months before indy­ref to discuss the impen­ding release in Britain of the Outlan­der series, accor­ding to WIKILEAKS. The series premier broad­cast was inex­pli­ca­bly delayed here until after the refe­ren­dum.

The Outlan­der series is set in Scot­land in 1743 and it explores among other things the rela­tion­ships and atti­tudes of British occu­pying mili­tary forces toward the local popu­la­tion. The picture pain­ted is often one of British repres­sion and bruta­lity borne of visce­ral contempt for Scots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de ce site, du contenu, de l'auteur
Je poste parfois ici des humeurs ou des pensées. Parfois je change, parfois je me trompe, parfois j'apprends, et souvent le contexte lui-même évolue avec le temps. Les contenus ne sont représentatifs que de l'instant où ils ont été écrits. J'efface peu les contenus de ce site, merci de prendre du recul quand les textes sont anciens. Merci

À toutes fins utiles, ce site est hébergé par Scaleway, ONLINE SAS, joignable par téléphone au +33 (0)1 84 13 00 00 et joignable par courrier à l'adresse BP 438 - 75366 Paris Cedex 08.