Durée de vie des masques FFP2


J’en­ten­dais circu­ler depuis un moment que les masques FFP2 sont réuti­li­sables tant qu’ils ne tombent pas en morceaux.

Problème : Les boites expli­citent exac­te­ment l’op­posé et je ne crois pas à l’idée d’un complot des marchands de masques pour cacher une évidence.

Bref, on peut réuti­li­ser un masque, c’est vrai aussi pour les chirur­gi­caux, mais leur protec­tion est-elle toujours valable ?

Les auto­ri­tés françaises ont même par moment dit que les masques chirur­gi­caux peuvent être lavés en machine une dizaine de fois. D’autres sources parlent de les passer au four.

Même si les auto­ri­tés gouver­ne­men­tales ont tendance à confir­mer l’idée d’une réuti­li­sa­tion, j’avoue être dubi­ta­tif parce le filtrage de ces masques utilise un filtre élec­tro­sta­tique (c’est aussi vrai pour les FFP2). Ce filtre serait très proba­ble­ment éliminé en machine. C’est d’ailleurs aussi en partie à cause de ce filtre que ces masques sont à reti­rer une fois humides.

J’ai besoin d’une source scien­ti­fique avec des détails.

C’est le maga­zine QueC­hoi­sir qui finit de confir­mer mes doutes alors que juste­ment ils disent qu’on peut les réuti­li­ser 10 lavages à 60° suivi d’un séchage au sèche cheveux, tests à l’ap­pui.

Le tableau est éclai­rant. Ce que leur proto­cole raconte c’est qu’a­près 10 lavages, un masque FFP2 est au moins aussi effi­cace qu’un masque en tissu modèle grand public pour les parti­cules de plus de 3 µm.

Bref, le FFP2 est lavable pour peu qu’on n’en attende rien de plus qu’un masque en tissu norme AFNOR grand public.

Problème : Ce n’est pas ce qu’on demande à un masque FFP2, qui est censé filtrer les parti­cules jusqu’à 0,6 µm et ne pas avoir de fuite d’air.

Plein de gens m’ont genti­ment pointé le test de QueC­hoi­sir quand j’ai initia­le­ment posé ma ques­tion. J’en déduis que le maga­zine a signi­fi­ca­ti­ve­ment dété­rioré le débat public avec une présen­ta­tion trom­peuse des infor­ma­tions. Pas très glorieux.

Alors ?

Non, personne n’a pu me poin­ter de source un mini­mum fiable ou perti­nente étayant l’ef­fi­ca­cité d’un masque FFP2 (ou même chirur­gi­cal) pour sa desti­na­tion initiale après un lavage ou un passage au four.

Les éléments allant en ce sens réfé­rencent des usages très diffé­rents et qui n’offrent pas du tout la même protec­tion.

On va s’en tenir aux préco­ni­sa­tions des fabri­cants : 8 heures maxi­mum, tant qu’il n’est pas humide, sans réuti­li­sa­tion (ou du moins modé­ré­ment).


Une réponse à “Durée de vie des masques FFP2”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.