Des procès-verbaux suite à de faux avis de consom­ma­teurs émis sur Inter­net


Ça fait long­temps qu’é­crire de faux avis est devenu un vrai busi­ness. Même si toutes s’en défendent, de nombreuses socié­tés se chargent de trou­ver un pres­ta­taire off-shore peu scru­pu­leux pour faire ces opéra­tions sous couvert de « commu­nity mana­ge­ment ». C’est parfois poser des commen­taires posi­tifs sur des produits ou à propos de services, mais aussi poser des critiques concer­nant les concur­rents.

On trouve aussi pas mal de socié­tés pour orien­ter leur fiche wiki­pe­dia ou faire suppri­mer les avis néga­tifs faits à leur propos sur Inter­net. Les marchands en ligne ne se prive bien sûr pas pour suppri­mer à la hache tout ce qui leur est défa­vo­rable dans les commen­taires qu’ils hébergent.

Je crois que plus personne ne croyait à la vrai­sem­blance des avis trou­vés sur le web. En fait ne pas trou­ver d’avis néga­tif est plutôt un mauvais signe. Ceci dit, quand on annonce des procès-verbaux suite à de faux avis de consom­ma­teurs émis sur Inter­net, j’ac­cueille la nouvelle avec satis­fac­tion. Sans croire que tout va deve­nir honnête, pouvoir borner un peu les choses et taper sur les déra­pages les plus gênants, ça peut déjà amélio­rer la situa­tion.

Quitte à prendre de bonnes réso­lu­tions (les commandes au père Noël c’est un peu tard), si on pouvait aussi s’oc­cu­per du SPAM, ça serait chouette.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.