Député, ce mandat natio­nal


J’ai­me­rai pouvoir faire passer une instance disci­pli­naire à chaque fois que j’en­tends un député-maire affir­mer que son mandat de député lui permet d’agir au mieux pour sa circons­crip­tion.

Du site de l’As­sem­blée natio­nale :

Chaque député, bien qu’élu  dans un cadre géogra­phique déter­miné, est le repré­sen­tant de la Nation tout entière. Ainsi, à l’As­sem­blée natio­nale et dans sa circons­crip­tion, chaque député agit et parle au nom de l’in­té­rêt géné­ral et non pas au nom d’un parti poli­tique, d’un groupe d’in­té­rêt ou d’une région.

Un député est élu par une circons­crip­tion parti­cu­lière, mais n’est au service que de la France. S’il use parti­cu­liè­re­ment de son mandat dans l’op­tique d’en faire profi­ter sa circons­crip­tion, il réalise un détour­ne­ment de son mandat à la limite de l’abus de confiance. Si de plus il est maire ou élu local, on pour­rait même parler d’abus de bien sociaux en consi­dé­rant que l’élu souhaite en tirer un avan­tage person­nel pour sa réélec­tion.

Quand vous enten­dez un député affir­mer que son double mandat lui permet d’être plus effi­cace au niveau local, vous savez main­te­nant quoi en penser.


2 réponses à “Député, ce mandat natio­nal”

  1. En même temps, c’est utopique comme description. Dans quel monde parallèle peut-on trouver ça ? Les locaux voteront toujours pour le candidat qui leur promettra de les défendre.

  2. Je pense que ton interprétation est incorrecte.

    D’une part je souscris au commentaire d’Anthony, et d’autre part il est évident que son mandat de député donne à ton maire un accès privilégié au gouvernement ainsi qu’à de nombreuses instances politiques nationales. Cela lui permet de réaliser le lobbying nécessaire pour assurer que sa ville n’est pas oubliée dans les discussions parisiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.