Coup de filet anti-isla­miste : la colère d’une famille humi­liée


La vie des gens, leurs droits, leur liberté, sont utili­sés dans de simples visées élec­to­ra­listes.  La commu­ni­ca­tion du gouver­ne­ment passe au dessus des liber­tés civiles. Et comme on ne casse pas d’ome­lette sans casser d’oeuf, tant pis pour les musul­mans en ques­tions. C’est leur faute aussi, ils n’avaient qu’à être chré­tiens ou juifs comme les français de chez nous. non ?

Coup de filet anti-isla­miste : la colère d’une famille humi­liée. Si ça peut sembler n’être rien, c’est de la trahi­son pure et simple du rôle des auto­ri­tés et de l’État.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.