Comp­ta­bi­lité « un peu artis­tique »


Selon lui, son épouse tenait une comp­ta­bi­lité « un peu artis­tique », et « n’avait déclaré aucun revenu pour 2011 », suite à quoi le fisc « a réta­bli des reve­nus chif­frés à 181.122 euros ».

Oui, on peut gagner 180 000 euros et en décla­rer zéro, juste parce qu’on ne tient pas tout à fait bien ses comptes. C’est presque pareil il faut dire.

Le PDG d’EDF Henri Proglio, objet d’une enquête préli­mi­naire pour « trafic d’in­fluence », a indiqué lundi avoir remboursé 60.000 euros versés à son épouse par une asso­cia­tion soute­nue par EDF, tout en assu­rant n’avoir jamais fait pres­sion pour que l’en­tre­prise ou ses four­nis­seurs financent ses spec­tacles.

Parce que finan­cer 60 000 euros sur fond asso­cia­tif à un artiste qui en gagne déjà 180 000 par an, ça n’a rien d’ex­cep­tion­nel.

On ne doit pas vivre dans les mêmes mondes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.