Comme le chewing-gum qui reste collé aux sandales

Comme le chewing-gum qui reste collé aux sandales

J’ai un vieux projet que je traîne comme un chewing-gum collé aux sandales. Je l’ou­blie quand je cours partout mais il suffit de ralen­tir et de traî­ner un peu les pieds pour qu’il se rappelle à moi sur le mode « je suis toujours là ! ».

Pas le bon moment, pas le maté­riel, pas le temps, pas le bon état d’es­prit, pas les bonnes person­nes… on trouve toujours de bonnes raisons pour remettre à plus tard.

S’ajoute ici que ce que j’ai en tête est diffi­cile, demande la pleine confiance d’au­trui, et que je n’ai pas aujourd’­hui l’ex­pé­rience pour prétendre avoir au premier coup un résul­tat dont je puisse être fier.

Procras­ti­na­tion + perfec­tion­nisme font rare­ment bon ménage. Se lancer tête bais­sée n’est pas forcé­ment possible pour autant, il y a de vraies diffi­cul­tés – je n’ai ni le qui, ni le quand, ni le où, et juste des idées du comment.

Je n’ai pas la solu­tion mais en parler avec vous est déjà un premier pas. Parce que ce chewing-gum, même si je n’ai pas le don de Mac Gyver pour en faire une bombe ou un delta­plane, j’ai clai­re­ment envie d’en faire quelque chose.

 


3 réponses à “Comme le chewing-gum qui reste collé aux sandales”

    • Non, absolument pas. Mais j’avoue que j’ai du mal à exprimer pourquoi. Disons que je n’ai pas envie de rentrer dans certaines discussions qui ne manqueraient pas d’arriver. Il ne passe pas 50 000 personnes ici chaque semaine, mais je ne connais pas tout le monde non plus.

      (on devrait inventer les carnets intimes sur internet, mais privés :)

    • « (on devrait inventer les carnets intimes sur internet, mais privés :) »

      Cela existe depuis belle-lurette. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi WordPress, jadis, en 2005. On pouvait y publier des billets sous mot de passe, et on donnait le mot de passe à qui on voulait.
      Le site wordpress.com propose aussi de faire des blogs privés, comme d’autres services de blogs, j’imagine. On invite alors les lecteurs (qui doivent avoir un compte sur la plate-forme WordPress.com) à lire le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.