Catégories
Discriminations Sport

[Cita­tions] Du racisme dans le foot? Et puis quoi encore!

On se moque de celui qui crie au racisme à cause de sa non-sélec­tion au foot mais ce serait mettre un peu des œillères.

Indé­pen­dam­ment du cas spéci­fique, quelques morceaux choi­sis, cita­tions extraites d’un article plus complet chez Media­part :

Tout le monde vous dira que les blacks, certains blacks, sont doués tech­nique­ment, très forts physique­ment, parfois un peu décon­trac­tés, un peu indo­lents, et que ça peut être préju­di­ciable en terme de concen­tra­tion.

Pierre Ferracci, président de club, dans un excellent préjugé raciste.

L’avan­tage du joueur typique afri­cain, c’est qu’il n’est pas cher quand on le prend, c’est un joueur qui est prêt au combat, qui est quali­fié de puis­sant sur un terrain… Mais le foot ce n’est pas que ça, c’est aussi de la tech­nique, de l’in­tel­li­gence, c’est de la disci­pline, donc il faut de tout

Willy Sagnol, soutenu ensuite par le secré­taire d’État au sport et par son club. Je vous laisse le plai­sir de goûter l’op­po­si­tion entre l’afri­cain (comprendre : homme à la peau noire) et l’in­tel­li­gence.

Quand on a une compo­si­tion d’équipe avec seule­ment des joueurs afri­cains, en termes de mobi­li­sa­tion, d’es­prit de révolte, ce n’est pas toujours facile à animer. Ils ont un carac­tère qui engendre un certain laxisme. […Il désire alors réduire le nombre de joueurs noirs de son effec­tif…] À chaque fois qu’on a été mené au score, on n’est jamais revenu, on ne l’a jamais emporté. C’est la race, pas la race, je n’en sais rien.

Guy Cotret, président de club, aujourd’­hui à Auxerre

Si vous avez 60 %, voire 80 %, de joueurs d’ori­gine d’afri­caine dans un club, ce n’est pas un mal en soi, mais cela signi­fie mettre à l’écart des gens qui ne sont pas de leur culture. La vie sociale du club n’est plus la même. (…) Il y a par exemple des joueurs qui viennent de tribus domi­nantes et, du coup, ce sont toujours eux qui décident et pas les autres.

Jean-Pierre Louvel, à l’époque président du syndi­cat des clubs profes­sion­nels, pas mieux. Sachant que dans le contexte on parle d’ailleurs plutôt d’ori­gine dans le sens couleur de peau que dans le sens cultu­rel.

[ …] le nombre de joueurs musul­mans est désor­mais limité à Rennes […] à Saint-Étienne, le coach a passé consigne. Il ne veut plus de joueurs afri­cains

On parle là aussi de couleur de peau, bien entendu.

Dès 2004, l’an­cien joueur noir Jean Tigana racon­tait que son échec dans la course au poste de sélec­tion­neur de l’équipe de France était lié à sa couleur de peau. Il confiait qu’un très haut diri­geant avait estimé qu’ « il y avait déjà assez de joueurs noirs sur le terrain, on n’al­lait pas en mettre un en plus sur le banc ».

Que X ou Y soit lui écarté à cause de son origine ou pas me parait presque anec­do­tique à côté du sujet qui vient d’être levée et du contexte qui semble exis­ter.

 

 

 

 

2 réponses sur « [Cita­tions] Du racisme dans le foot? Et puis quoi encore! »

Le rejet de Benzema est-il du racisme ? Je ne peux pas savoir, probablement toi non plus. Pour moi c’est juste une porte pour mettre en lumière ce qui est autour.

Par contre ce n’est pas juste « il y a du racisme ». C’est du racisme institutionnalisés, dans les règles de sélection de clubs et au national, concerté au niveau des directions du foot.
Et au moins les citations et événements reportés sur Laurent Blanc font au moins état d’une participation à tout ça. Bref, le « il y a du racisme partout » ne me satisfait guère comme réponse. Si j’en voyais juste la moitié autour de moi au niveau d’une direction d’association ou d’entreprise, ça serait un gros bordel, voire une plainte au commissariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *