Chômage : Pôle Emploi « au bord de l’im­plo­sion »


Sans rire, à quoi sert le coûteux pôle emploi à part surveiller les chômeur pour radier tous ceux qui ne rentrent pas dans les cases ? Pour l’anec­dote je me rappelle une amie qui a été radiée car sa carte d’iden­tité a expi­rée entre deux rendez-vous.

Qu’on ne me parle pas d’ac­com­pa­gne­ment, clai­re­ment nous ne nous en donnons pas les moyens. Chômage : Pôle Emploi « au bord de l’im­plo­sion ».

A Garges-les-Gonesses (Val-d’Oise), un conseiller est même censé suivre 516 personnes par mois et un autre à Yerres (Essonne) le chiffre record de 655 chômeurs.

Théo­rique­ment on donne un entre­tien mensuel par personne. En comp­tant 18 jours de 7 heures de travail par mois, cela nous donne 11 minutes et demie par personne et par mois… en consi­dé­rant que notre conseiller est produc­tif à 100%. Si on compte même 1/3 du temps pour l’ad­mi­nis­tra­tif et 2 minutes entre chaque rendez-vous, il reste un peu moins de 6 minutes d’ac­com­pa­gne­ment par personne. Il faut être sacré­ment produc­tif.

Il est temps, soit d’ar­rê­ter les délires et gérer le pôle emploi comme un système d’in­dem­nité sans accom­pa­gne­ment obli­ga­toire (en se concen­trant sur un nombre réduit de personnes), soit d’y mettre vrai­ment les moyens. Là nous avons une superbe machine à perdre qui coûte cher mais ne peut avoir aucune effi­ca­cité.


Une réponse à “Chômage : Pôle Emploi « au bord de l’im­plo­sion »”

  1. « Pour l’anecdote je me rappelle une amie qui a été radiée car sa carte d’identité a expirée entre deux rendez-vous. » ?!? Je croyais pourtant que la CNI restait valable en France pour justifier de son identité, même si elle est expirée.

    Encore une directive à la con uniquement élaborée pour élaguer les rangs des chômeurs officiellement inscrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.