Catégories
Photo

Chan­ger de flash

Il parait que je fais du stro­bisme. Joli nom, n’est-ce pas ? Essen­tiel­le­ment j’ai un flash déporté avec un pied et un diffu­seur.

Je suis passé à Sony pour le boîtier et mon ancien maté­riel n’est plus compa­tible. Je vous partage mes notes et retours en vue du rempla­ce­ment.

Trans­mis­sion

Mon vieux boîtier Nikon avait un mini flash embarqué. C’était moche même pour débou­cher les ombres mais ça savait envoyer des pré-flash pour contrô­ler un dispo­si­tif externe. Pour peu que l’ex­terne gérait le bon proto­cole, je pouvais régler puis­sance, zoom et groupe à distance depuis le boîtier. Même le TTL pouvait fonc­tion­ner en déporté.

J’avoue, je suis très frus­tré, les boîtiers hybrides Sony n’ont rien de tout ça. À défaut de mini flash sur la boîtier, je m’at­ten­dais à avoir un dispo­si­tif radio équi­valent. Malgré le prix, rien, nada. Il faut ajou­ter un gros contrô­leur disgra­cieux sur la griffe porte-acces­soires.

Il y a grosso modo trois proto­coles envi­sa­geables pour Sony : Sony, Cactus ou Godox. Le premier est hors de prix, à exclure d’of­fice. Les deux autres savent pilo­ter plusieurs groupes en puis­sance, zoom, et même TTL.

Récep­tion

Récep­teur dédié

Un récep­teur c’est 40 à 60 €, à placer sous le flash.

  • Cactus V6 II : envi­ron 60 €
  • Godox X1 : envi­ron 40 €

Cactus est un peu plus cher mais sait faire commu­niquer des boîtiers et flash de marque diffé­rentes. Si vous avez tout un système de flash d’une ancienne marque que vous ne voulez pas revendre, c’est la seule solu­tion.

Flash compa­tible

S’il faut ache­ter un flash, ou si c’est l’oc­ca­sion d’en adjoindre un second (*), Cactus et Godox proposent tous deux un flash cobra puis­sant qui sait commu­niquer direc­te­ment sans récep­teur addi­tion­nel. Au final c’est moins cher et plus léger à trans­por­ter.
Note : Si ces flash sont décli­nés par marque, c’est pour la compa­ti­bi­lité au niveau de la griffe. En mode déporté vous pour­rez connec­ter n’im­porte lequel à n’im­porte quel émet­teur.

  • Cactus RF-60X : envi­ron 165 €
  • Godox V860-II : envi­ron 190 €
  • Godox V1-S : envi­ron 330 €

La puis­sance est parmi les plus hautes pour des cobra de cette taille. La diffé­rence de prix vient surtout de l’au­to­no­mie. Le Godox fonc­tionne avec une batte­rie qui lui donne 4 fois plus d’au­to­no­mie et des temps de rechar­ge­ment au moins 2 fois plus courts. Rien que pour ne me trim­bal­ler des piles de rechanges, pour moi il n’y a pas photo.

Le Godox V1 est censé être la Rolls. Il n’est cepen­dant pas plus puis­sant mais a une tête ronde censée donner quelque chose de plus sympa une fois projeté.

Émet­teur

Côté Cactus il n’y a que le V6 II-S, qui fait tout ce qu’on peut attendre, y compris pilo­ter des récep­teurs compa­tibles avec des marques de flash diffé­rentes du boîter. C’est le même boîtier qui fait émeteur et récep­teur, il faut juste en ache­ter deux.

Côté Godox il y a trois modèles, X1T-S, Xpro-S et X2T-S.

  • Cactus V6-II-S : envi­ron 60 €
  • Godox X1T-S : envi­ron 40 €
  • Godox X2T-S : envi­ron 60 €
  • Godox XPro : envi­ron 65 €

Le X1T-S est le moins cher mais avec une ergo­no­mie répu­tée comme discu­table. Le XPro est la version LCD, donc plus pratique, et permet le réglage à distance du zoom de chaque groupe de flash là où les X*T n’offrent qu’un réglage unique global.

Le X2T-S est le succes­seur du X1T-S. L’er­go­no­mie a été légè­re­ment revue, on a une bague de serrage rapide plutôt qu’une vis à l’an­cienne et on gagne la capa­cité de pilo­ter le tout depuis un smart­phone via blue­tooth.


Choix

Je me suis dit que mon ancien flash risquait de rendre l’âme et que je n’avais pas utilité d’en avoir deux (j’uti­lise de moins en moins celui que j’ai et il est inima­gi­nable de me trim­bal­ler deux pieds, deux diffu­seurs et deux flash dans la valise quand je suis hors de chez moi).

Je suis donc parti pour rempla­cer l’an­cien et je me suis dit la compa­ti­bi­lité inter-marques de Cactus ne m’ap­por­tait rien, que l’au­to­no­mie du Godox V860-II m’était plus utile.

Je ne sais toujours pas si c’était forcé­ment le meilleur calcul. La dernière fois j’ai effec­ti­ve­ment utilisé les deux flash, en asser­vis­sant l’an­cien flash sur l’éclair du Godox plutôt que par un récep­teur dédié. Ça fonc­tionne, je perds juste la capa­cité de régler à distance la puis­sance de l’an­cien flash, mais c’est accep­table pour un secon­daire. Un mal pour un bien peut-être (*)

Retours d’uti­li­sa­tion

Le flash Godox V860-II s’est révélé une très bonne surprise. Il est légè­re­ment plus épais et plus long que mon ancien Metz 50 AF-1, mais rien d’exa­géré. Il vient avec un sabot, une housse qui donne confiance, et son char­geur.

J’ai fait la dernière séance photo avec mon Metz et le Godox, j’ai du chan­ger les piles du Metz en plein milieu. Rien de grave mais ça veut dire prévoir et embarquer des rechanges avec soi. Ça me conforte dans le fait de ne pas avoir pris le Cactus à piles.

Un ami m’a prêté le Godox V1. J’ai pu confir­mer ce que j’ai vu dans les compa­ra­tifs vidéos : La puis­sance est simi­laire, et si l’éclai­rage direct d’un mur n’a vrai­ment rien à voir, je suis beau­coup plus dubi­ta­tif sur la diffé­rence de rendu une fois passé au travers d’un diffu­seur. Je préfère utili­ser les 140 € de diffé­rence ailleurs.

Je suis moins enthou­siaste à propos de l’émet­teur. Je n’ai pas de vraie critique mais le choix entre le X2T et le XPro ne me semble pas évident. J’ai pris le premier en le pensant bien plus petit. En pratique ce n’est pas le cas. La seule diffé­rence est que le X2T est à plat alors que le XPro est à 60°. J’y gagne le blue­tooth mais ça me semble un peu gadget.

1 réponse sur « Chan­ger de flash »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *