Bien­tôt, le meilleur des mondes


Elle implique que les élites, le gouver­ne­ment par exemple, prennent toujours de bonnes mesures, mais qu’elles ne savent pas bien les vendre. Et nous voilà tous trans­for­més en débiles (tout au moins les récal­ci­trants) : si nous sommes mécon­tents, c’est que nous n’avons pas saisi où était notre inté­rêt bien compris. Seul Big Brother sait ou réside notre bien.

— Le blog des correc­teurs du Monde (qui excep­tion­nel­le­ment fait de la poli­tique)

J’avais déjà souf­fert de ça avec le président précé­dent. Je ne vis pas ça comme une infan­ti­li­sa­tion, ou comme le fait d’être pris en débile.

J’y vois surtout la néga­tion du choix poli­tique lui-même : feindre de croire qu’en expliquant tout le monde se rangera forcé­ment de notre côté, comme s’il n’y avait qu’une seule solu­tion viable, aucun choix poli­tique à faire.

C’est malheu­reu­se­ment une réelle stra­té­gie. On fait peur en agitant les extrêmes, on radi­ca­lise les dicours, on se moque des autres, on évite de débattre du fond. Il n’y a qu’une seule voie : celle qu’on nous vend.

La démarche coïn­cide très bien avec cette vision de la poli­tique spec­tacle qui utilise l’af­fi­chage publi­ci­taire plutôt que des dossiers étayés sur le fond, des conseillers en commu­ni­ca­tion plutôt que des experts du sujet, du marke­ting plutôt que de la convic­tion.

Nous sommes tombés bien bas. Nous vivons la poli­tique comme une émis­sion de télé­vi­sion, et nous fini­rons bien­tôt aussi abru­tis et passifs que devant cette dernière, à regar­der le programme sans en déci­der le contenu.


Une réponse à “Bien­tôt, le meilleur des mondes”

  1. Oui, on a de la politique spectacle… Des personnes qui distraient le peuple, qu’on juge sur la couleur de leurs chaussettes ou l’alignement de leur cravate…

    Concernant les questions de fonds, j’entends régulièrement (dans mon entourage, ou sur le net) : « les politiques sont bêtes » (pour rester poli), « ils ne comprennent rien à rien », etc …
    Ma vision est souvent plus sombre et pessimiste que ça, pour moi les politiques sont loin d’être cons, par contre ils ne cherchent pas toujours à agir dans notre intérêt (la loi de *renseignement* est un exemple parmi tant d’autres).
    Ils se targuent d’agir pour le bien du peuple, comme tu le relèves bien. Malheureusement, je pense qu’ils agissent avant tout pour leurs potes riches entrepreneurs (je parle de grosses boites, lobbys, etc …).
    Le souci, c’est que lorsque les gens s’en aperçoivent ou commencent à comprendre, ils basculent vers les extrêmes (gauche ou droite, hein), car les gouvernements précédents (PS/UMP) sont « tous pourris » et inefficaces. Et ça, les extrêmes ne l’ont que trop bien compris.

    Le meilleur des mondes, voulu ou subit n’est pas pour tout de suite, j’en ai bien peur :(

    PS : Je m’aperçois de la longueur de ma tirade… OUPS :D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.