Béné­fices privés, risques publics


Le renfloue­ment des banques passe déjà assez mal, voilà que l’Eu­rope offi­cia­lise la maxime « béné­fices privés, risques publics ».

En cas de nouveau problème avec les banques (ou de problèmes persis­tant vu que nous ne sommes pas tirés d’af­faire), un accord poli­tique euro­péen prévoit expli­ci­te­ment une ponc­tion des dépôts des parti­cu­liers pour renflouer les banques.

Si je résume : On finance les banques à taux zéro ou presque. Ces banques inves­tissent massi­ve­ment dans de la spécu­la­tion et des produits finan­ciers. Si la spécu­la­tion est heureuse, tout va bien la banque est sauvée et les action­naires empochent la mise. Si la spécu­la­tion échoue, alors on fait finan­cer une reca­pi­ta­li­sa­tion par le public afin de garan­tir le capi­tal (la banque) aux action­naires.

Pour se donner bonne conscience, on impose qu’au moins 8 % de la reca­pi­ta­li­sa­tion vienne des action­naires. Oui, ça veut dire 92 % venant du public. Et l’ac­cord prévoit même que l’exé­cu­tif natio­nal puisse exemp­ter certains créan­ciers de parti­ci­per, arbi­trai­re­ment.

Je suis le seul à y voir un énorme problème ? Heureu­se­ment on prévoit de ne pas toucher les comptes sous le montant garan­tit de 100 000 €.

Sur le même sujet, réac­tion de Rafik Smati


2 réponses à “Béné­fices privés, risques publics”

  1. Ce ne serait pas choquant en soi si en l’échange d’une ponction du patrimoine, on accordait des actions pour une valeur équivalente. Ce n’est peut-être pas ce que souhaite l’épargnant à ce moment précis, mais cela aurait au moins le mérite de faire profiter des bénéfices futurs.

    Après, il faut leur demander une rémunération en conséquence : au delà de 100 000€, compte-tenu du risque supplémentaire, la rémunération doit être en conséquence…

    • Disons que ça resterait choquant mais ça serait au moins cohérent, effectivement, même si ça veut dire 0,000x% du capital. Je trouverai même anormal que ce ne soit pas le cas.

      Ceci dit être actionnaire implique aussi des responsabilités spécifiques, je ne suis pas certain que tous en veuillent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.