Catégories
Geek

Aujourd’­hui c’est encore backup-day

Aujourd’­hui c’était backup day, enfin hier chez moi. Le dernier était il y a six mois.

On oublie trop souvent qu’une bonne partie de notre vie est désor­mais sous forme élec­tro­nique : photos, contacts, films, musique, lettres (emails), et même les livres pour moi. Il serait abusé de dire qu’en perdant son disque on perd tout, mais on regret­tera certai­ne­ment beau­coup de choses.

Bref, hier le RAID a perdu l’ac­cès à un des deux disques. Points posi­tifs : L’alerte est immanquable, la recons­truc­tion du RAID est simple à trou­ver dans l’in­ter­face Ça *doit* donner à penser à ceux qui se satis­font d’un NAS à un seul disque (ou qui ont l’hé­ré­sie de les confi­gu­rer en agré­gat plutôt qu’en miroir). Un disque ça casse, et toutes ses archives sur un disque externe unique, fut-il USB ou réseau, ça n’est pas une sécu­rité suffi­sante.

Comme certains l’ont fait remarquer, deux disques en RAID ça ne suffit pas non plus : Il faut un accès distant. J’avais fait un bon résumé des poli­tiques de sauve­gardes dans le billet d’il y a six mois. Mes pratiques n’ont pas vrai­ment évolué. Il est peut être temps. Ajou­ter un crash­plan sur le NAS me tente beau­coup par exemple.

J’ai une chance sur deux que ce soit le disque qui soit mort, une chance sur deux que ce soit le contrô­leur disque du NAS qui soit en rade.

Si c’est le disque, le plus simple est que je le remplace mais mon NAS (Syno­logy DS207+) est bien trop juste en mémoire vive pour espé­rer faire tour­ner un crash­plan. N’ayant pas de poste fixe, l’idée d’uti­li­ser un crash­plan à partir de mon poste portable connecté au NAS n’est pas viable. Il me faudrait plus d’une année pour l’ini­tia­li­sa­tion. Une des solu­tions que j’étu­die c’est l’ajout d’un micro-PC que je puisse mettre à côté du NAS et qui serve entre autre à cet usage. Dans l’idéal, pour suivre les préco­ni­sa­tions et en fonc­tion de mon volume de sauve­garde, il serait idéal qu’il y ait 1Go de mémoire vive. Les Raps­berry n’en ont que 512Mo, Cubox a l’air sympa mais peut être un peu cher, et du coup je louche sur les produits de Miniand, mais ils ont l’air d’avoir du Android par défaut et le support de distri­bu­tions Linux plus clas­siques ne m’a pas toujours l’air clair. Si vous avez des sugges­tions je suis preneur.

Si c’est le NAS qui a perdu un contrô­leur, sans RAID il est plus ou moins bon pour la casse. Il me faut donc quelque chose pour un disque local, qui sache aussi avoir suffi­sam­ment de RAM et de puis­sance pour faire tour­ner un Crash­plan. Bien évidem­ment sans y mettre des sommes folles. Là aussi je suis preneur de sugges­tions.

14 réponses sur « Aujourd’­hui c’est encore backup-day »

Perso je suis frileux à utiliser crashplan ou autre. En général ça demande beaucoup de ressources et je suis pas sur que le backup d’un NAS soit inclus dans les CGV. J’ai essayé le backup glacier (en beta) sur mon synology en raison des coûts mais suis vraiment pas convaincu (4h pour recup la liste des fichiers du vault, faut conserver les metadatas des fichiers pour recovery, WTF!). Je reste avec un bon vieux rsync sur mon dédié. C’est certes plus cher mais je maîtrise entièrement mes données (et personne ne peux aller fouiller dessus, alors que crashplan, dropbox & co, on ne sait pas vraiment ce qu’ils peuvent faire avec…)

Pour Crashplan il est explicitement prévu qu’on puisse inclure des disques externes, et ils donnent eux même la doc pour installer sur un serveur linux headless. Pas de problème à priori.

Tout simplement un NAS home-made : pour 350€ on peut avoir un système complet avec deux disques 1 To, configurés en RAID1. Et là on a plus de puissance et beaucoup de RAM, on fait donc tourner ce qu’on veut (en l’occurence je rsync incrémental avec un serveur dédié). Perso il me sert même de Media Center (avec XBMC) au final…

On perd le côté « petit et silencieux » probablement, ou alors je veux bien des références de matériel.

Exemple de config fanless :

1 * Antec ISK 110 VESA
1 * Crucial SO-DIMM DDR3 2 x 2 Go PC8500
2 * HGST Travelstar 5K1000 – SATA III 6 Gb/s – 1 T
1 * Intel D2700DC

Total (payé la semaine dernière) : 330€

C’est peut être ce vers quoi je m’oriente en fait. Ca me fait juste mal de me dire que je rachète deux disques si j’en ai deux là qui sont encore bons.

Par contre si j’en crois materiel.net, l’Antec ISK 110 n’est pas fanless. Ou plutôt il n’est pas fait pour, donc peut chauffer pas mal.

Bonjour,

J’ai à peu près la même problématique que toi.
J’ai un NAS DS211+.
J’ai testé le client Crashplan pour mon synology en suivant ce tutorial archi connu : http://pcloadletter.co.uk/2012/01/30/crashplan-syno-package/

L’installation est assez simple et s’est plutôt bien passée.
J’ai lancé la sauvegarde. J’ai réussi à sauvegarder 64go et après plus rien. Le client crashplan n’a plus réussi à se connecter. Je ne sais pas pourquoi. J’ai essayé de relancer sans succès.
Faire tourner Crashplan sur le synology n’est vraiment donc pas une bonne solution.

J’ai également envisagé d’acheter un RaspberryPI ou un Cubox pour faire tourner Crashplan. Puis je me suis en fait rendu compte que la solution Crashplan ne correspondait pas à mes attentes. L’offre tarifaire est alléchante mais J’ai l’impression de ne pas maîtriser ce que Crashplan fait de nos données, je ne peux pas être certain de la qualité du chiffrage,…

J’ai finalement opté pour un abonnement chez Dedikam et une solution basée sur duplicity https://github.com/zertrin/duplicity-backup

Le script permet de chiffrer ses données avec une clé GPG.

Ca tourne sur mon synology via un crontab. Dedikam semble être une association proche de mes valeurs.
Il y a quelques trucs qui sont perfectibles (notamment interface web d’accès aux données, ou blocage de l’accès lorsqu’on dépasse le quota) mais pour le moment, ça semble tourner.

Je suis d’accord avec le NAS « maison ». Je suis aussi fait avoir par un contrôleur RAID tombé en rade. Le problème était que les disques avait été configuré avec un RAID propriétaire, impossible donc de récupérer mes données (qui pourtant étaient saines) sans racheter le même NAS qui ne se faisait plus.

Bref, on ne m’y reprendra plus à utiliser du RAID hardware sans garantie de pérennité du format, du coup je suis passé sous ZFS.

Personnellement, j’utilise Arq (http://www.haystacksoftware.com/arq/) + AWS S3 et ça va très bien à côté de mon Time Machine local.
J’ai 100 Go dans le cloud, ça me revient à ~ $145 / an et ça fonctionne très très bien. Certes le premier jet est très long puisqu’il faut faire le premier backup mais ensuite, ce ne sont que des itérations sur les fichiers modifiés ou nouveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *