Ateliers sur la docu­men­ta­tion webperf


J’ai partagé en ligne il y a quelques temps le début de livre que j’avais rédigé à propos de la perfor­mance des sites web.

L’objec­tif était d’avoir une « bible » qui réfé­rence toutes les tech­niques impac­tant le temps de char­ge­ment des sites web et la théo­rie sous-jacente. Une moitié du travail était déjà là. C’est sur github, dans un format acces­sible à tous.

En le posant sur github l’es­prit est « ce contenu appar­tient à ceux qui se l’ap­pro­prient ». Si vous y parti­ci­pez, ça devient un peu le vôtre. De mon côté ce n’est déjà plus « mon livre » mais un projet commu­nau­taire, dont je ne souhaite d’ailleurs pas forcé­ment être le main­te­neur ou l’ani­ma­teur.

Pour initier la dyna­mique néces­saire, nous avons réalisé deux ateliers : un à Paris fin avril, un dans le cadre de Sudweb la semaine dernière. Il s’agit d’ex­pliquer le projet, puis de réali­ser relec­tures, mises à jour et rédac­tion par petits groupes. Le projet avance un peu, et chacun repart avec une meilleure connais­sance ou des échanges sur un sujet pointu.

Si vous ne savez pas par où commen­cer vous pouvez commen­cer par regar­der les tickets en cours (« issues » dans la barre de menu github). Ils sont clas­sés par chapitre et par type d’ac­tion (relec­ture, mise à jour, contenu manquant, etc.). Le fichier « HELP.md » à la racine du projet contient aussi un guide de démar­rage avec quoi et comment sur diffé­rentes ques­tions que vous pour­riez vous poser. Vous pouvez aussi simple­ment vous signa­ler et poser vos ques­tions sur la liste de diffu­sion française : https://groups.google.com/group/perfor­mance-web?hl=fr

La suite c’est de conti­nuer avec les ateliers. Il faut prévoir un anima­teur et proba­ble­ment au moins une personne qui a déjà lu le contenu et saura répondre aux ques­tions tech­niques webperf. Je compte en propo­ser quelques uns mais n’hé­si­tez pas à en orga­ni­ser vous-même dans vos commu­nau­tés locales. Avec un peu de temps se déga­ge­ront certai­ne­ment une ou deux personnes pour animer tout cela sur le long terme.

Retour sur les deux ateliers précé­dents

Sur les ateliers passés il y a eu un bon travail sur les relec­tures, qui s’est traduit via quelques correc­tions, quelques ajouts, mais aussi une bonne série de tickets qui permettent main­te­nant de struc­tu­rer et guider les bonnes volon­tés.

Un gros merci à tous ceux qui ont parti­cipé.

Deux points soule­vés :

  • En plus de la demie-heure de présen­ta­tion du projet et du fonc­tion­ne­ment, il faut prévoir des créneaux d’au moins une bonne heure, préfé­ra­ble­ment une heure et demie. En dessous on manque de temps pour amener un résul­tat concret.
  • La licence initiale était inuti­le­ment complexe de façon à garder la possi­bi­lité d’em­barquer un éditeur papier dans l’aven­ture. Suite aux diffé­rents retours, il appa­rait plus sage de rebas­cu­ler sur une licence ouverte plus simple, peut être une Crea­tive Commons. N’hé­si­tez pas à en discu­ter ici ou sur la liste de diffu­sion webperf

Voilà, main­te­nant c’est à vous de jouer.


3 réponses à “Ateliers sur la docu­men­ta­tion webperf”

  1. Petite question naïve : quel est l’objectif du livre, par rapport à ce qui existe déjà (les 2 de Souders notamment) ? Un contenu actualisé, de nouvelles techniques, ou un condensé de ce qu’il faut savoir pour appliquer de la Webperf si on n’est pas du milieu (peu importe son background technique — serait donc applicable à un chef de projet) ?

    Content que ça aie pu avancer pendant Sud Web ; le problème de timing a été soulevé à plusieurs reprises pour les élaboratoires programmés, on fera le nécessaire pour résoudre le problème l’an prochain :-)

    Merci à toi pour l’initiative !

    • Perso je ne suis pas très convaincu par les deux de Souders. Je les trouve très superficiels, et sans vue globale sur tout.

      Le fond pour moi c’est plus de faire « la bible » que de faire un condensé justement. De manière générale je vois deux choses :

      * Une approche plus encyclopédique, qui décrit les principes, les méthodes et les reco. Les Souders sont plus des recueils de recettes sur une quinzaine de sujets (de mémoire).

      * C’est en français (et pour moi ça compte beaucoup)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.