Anti­cor dément tout complot et porte plainte contre Le Figaro


Les proprié­taires des plus grosses entre­prises achètent des média peu rentables. Devi­nez ce qu’il se passe ?

Après Canal+ qui dépro­gramme très offi­ciel­le­ment un docu­men­taire d’in­ves­ti­ga­tion « parce qu’on ne tape pas sur les copains du même groupe » (fina­le­ment diffusé par France 3), voici Le Figaro :

Le Figaro vient de publier un article à charge contre Anti­cor. Le fait que cette asso­cia­tion se soit récem­ment consti­tuée partie civile contre Serge Dassault, proprié­taire de ce jour­nal, est sans doute une coïn­ci­den­ce…

[…]

Le Figaro conclut son propos ainsi : « Aujourd’­hui, un membre d’An­ti­cor explique que “la plainte de l’as­so­cia­tion contre Buis­son a peut-être été un peu orien­tée par le cabi­net Taubira et peut-être par la ministre elle-même”. CQFD. » On notera que, malgré la source anonyme […] la jour­na­liste n’ex­plique pas comment « le cabi­net Taubira » ou « la ministre elle-même », qui a été nommée Garde des Sceaux le 16 mai 2012, a pu « orien­ter » la plainte d’An­ti­cor contre Patrick Buis­son dépo­sée le… 10 février 2010 !

Commu­niqué du président Anti­cor

CQFD

L’au­dio­vi­suel public a plein de travers, et a aussi ses propres dérives, mais j’es­père qu’il appa­rait désor­mais clai­re­ment combien payer une rede­vance pour France Télé­vi­sion et Radio France est essen­tiel, même si on n’en est pas public. C’est juste un guide qui permet d’évi­ter des dérives encore plus grandes.

Si je n’étais pas fati­gué, je trou­ve­rais presque ironique que ce soit juste­ment Anti­cor qui soit pris pour cible.

Il faut dire que Le Figaro en ce moment a une drôle de concep­tion de l’in­for­ma­tion libre et indé­pen­dan­te… à la limite du publi­ré­dac­tion­nel (aussi relayé par Le Monde)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.