Analyse d’un frag­ment d’idéo­lo­gie anti-nucléaire


L’ar­ticle du Monde est effec­ti­ve­ment mauvais, avec même des erreurs factuelles comme base de départ. La réponse en analyse d’un frag­ment d’idéo­lo­gie anti-nucléaire est bien rédi­gée, et donne un superbe aperçu de comment sont gérés les risques.

Oui, c’est sérieux, c’est raisonné, c’est maîtri­sé… du point de vue de l’in­gé­nie­rie, du point de vue finan­cier, et du point de vue des risques.

Là où à mon avis le fond de l’ar­ticle du Monde touche juste, même s’il l’ex­prime très mal, c’est que du point de vue de la société, cette gestion des risques raison­née elle n’existe pas.

Dans quasi­ment tout le reste de l’in­dus­trie, les acci­dents peuvent toujours dépas­ser l’ima­gi­na­tion, on arrive encore à borner l’in­ci­dent ultime. Une digue qui lâche, un avion qui s’écrase, un immeuble qui tombe, on peut le quan­ti­fier en nombre de morts et bles­sés, avant et après. On a beau se dire « ça n’ar­ri­vera jamais », on sait à peu près ce que ça donne­rait si ça arri­vait.

Dans le nucléaire d’une part le risque maxi­mum est impos­sible à imagi­ner dans son impact, mais en plus il est large­ment moins facile à mesu­rer du fait de leur impact diffus et durable. Comment quali­fier un tel risque ? D’un point de vue ingé­nie­rie ou finan­cier on peut prendre des mesures, mais du point de vue poli­tique de la société dans son ensemble la ques­tion est toute autre.

Là on nous répond « l’en­tre­prise est bien gérée et a pris en compte ses risques », mais ça ne dit en rien que ces risques sont accep­tables par la société, ou même mesu­rables par elle.


Une réponse à “Analyse d’un frag­ment d’idéo­lo­gie anti-nucléaire”

  1. D’accord sur le fond avec votre propos. Mais c’est comme pour le climat : pour juger avec un minimum d’adéquation, il faut prendre en compte la grande complexité des situations et des savoirs ; Il faut aussi estimer ce que recouvre l’étendue de l’ignorance sur ces sujets : il est bien difficile de s’y retrouver entre les arguments des uns et des autres, tout en sachant mettre de côté les effets de lobbying.
    Pour avancer, un lien concernant les effets de la radioactivité sur Fukushima.
    http://online.wsj.com/article/SB10000872396390444772404577589270444059332.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.