Amazon menace la liberté intel­lec­tuelle


La conclu­sion de l’ar­ticle Amazon menace la liberté intel­lec­tuelle est magni­fique :

Au final, Apple, Kobo, Barne’s & Noble vont dans la même direc­tion. Ils produisent le maté­riel néces­saire à la lecture, et controlent la diffu­sion des conte­nus dessus. Et le plus drôle, c’est qu’un livre Amazon n’est pas compa­tible iBooks, ou Kobo, etc etc… Le tout grâce aux DRM que les éditeurs aiment tant. L’aveu­gle­ment et la peur font que les éditeurs s’em­pressent de proté­ger leurs œuvres, et de facto, renforcent la posi­tion des géants. S’ils pous­saient pour de l’epub sans DRM, non seule­ment ils faci­li­te­raient la vie des lecteurs nomades numé­riques, mais en plus ils complique­raient celle des fabriquant de liseuses.

Mais chut, ne leur dites pas, ils pour­raient s’en rendre compte ;)


Une réponse à “Amazon menace la liberté intel­lec­tuelle”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.