Accoyer prend posi­tion contre le cumul des mandats


La presse nous donne chaque jour de quoi appré­cier l’hon­nê­teté et la cohé­rence poli­tique. Aujourd’­hui Bernard Accoyer prend posi­tion contre le cumul des mandats (enfin certains cumuls, pas tous) :

[Il] juge que le cumul d’un mandat natio­nal avec un mandat local est « une de ces lour­deurs qui para­lysent le pays ».

[…]

« Je suis favo­rable au main­tien du cumul de mandats sans respon­sa­bi­lité exécu­tive locale, c’est-à-dire conseiller muni­ci­pal, conseiller géné­ral. Mais une respon­sa­bi­lité exécu­tive crée une confu­sion, et nous sommes le seul pays à avoir cela ? »

[…]

Il a jugé que la « levée de boucliers » des parle­men­taires à l’époque était notam­ment due au fait que beau­coup d’entre eux cumu­laient avec des mandats locaux. Le projet dimi­nuant les recettes des collec­ti­vi­tés locales, les dépu­tés le refusent puisqu’ils sont souvent, à la fois élu natio­nal et élu local. […] pour 5 milliards d’eu­ros au moins chaque année, [l’État] supporte cette ambi­guïté, ce conflit d’in­té­rêts »

La posi­tion est vu comme « moderne », même si elle accepte encore un cumul entre local et natio­nal. Éton­nam­ment l’élu affiche bien depuis main­te­nant vingt ans le cumul des fonc­tion natio­nales de député et des fonc­tions exécu­tives locales de maire d’An­necy-le-vieux. Mieux, en paral­lèle il a même été président du groupe majo­ri­taire à l’As­sem­blée pendant trois ans et président de l’As­sem­blée pendant cinq, cumul proba­ble­ment encore plus diffi­cile à tenir, au point d’ailleurs de puiser dans sa réserve de président de l’As­sem­blée pour finan­cer un projet de sa commu­nauté de commune.

Donc il agit consciem­ment et sans visi­ble­ment y trou­ver à redire avec une action propre à para­ly­ser le pays et en créant ambi­guité & conflit d’in­té­rêt.

Alors quoi ? Je vous propose de choi­sir :

  • Propo­si­tion 1 : Il ne croit pas un instant ce qu’il dit, mais ça donne une bonne image de lui dans l’opi­nion
  • Propo­si­tion 2 : Il ne croit pas un instant ce qu’il dit mais c’est une bonne opéra­tion poli­tique pour mettre X ou Y en diffi­culté ou se déta­cher de X ou Y groupe d’in­fluence
  • Propo­si­tion 3 : Il croit ce qu’il dit, mais consi­dère que ça ne s’ap­plique pas à lui
  • Propo­si­tion 4 : Il croit ce qu’il dit, mais consi­dère qu’il en « a le droit » et qu’il est là pour profi­ter au plus possible, pas pour être gentil

Notez que les propo­si­tions ne sont pas toutes exclu­sives les unes des autres, mais qu’au­cune ne me donne envie de lui pour me repré­sen­ter.


2 réponses à “Accoyer prend posi­tion contre le cumul des mandats”

  1. Je dirais Proposition 5 : il croit en tout ce qu’il dit, i.e. que le seul problème pour lui dans ce cumul des mandats, c’est la confusion que ça crée dans l’esprit des gens :-)

  2. Bonjour.
    Je découvre votre site aujourd’hui, pour la première fois. J’en suis très content. Bravo à vous.
    Pour ce que j’ai pu en lire, c’est-à-dire seulement quelques articles, je voulais vous dire que j’apprécie particulièrement votre pertinence, votre sens critique, bref ce que je sens comme une forte volonté de clarté, de franchise, de recherche d’intégrité intellectuelle et, bien sûr, d’indépendance. Cela fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.