Les inéga­li­tés atteignent un point critique, selon l’OCDE


Evolution des revenus des plus pauvres, des classes moyennes et des plus riches depuis 1985 © OCDE
Évolu­tion des reve­nus des plus pauvres, des classes moyennes et des plus riches / OCDE

Ce sont des pour­cen­tages, pas des valeurs abso­lues. Et si le graphique n’est pas assez clair :

La France […] La hausse des inéga­li­tés entre 2007 et 2011 est la troi­sième plus forte augmen­ta­tion de tous les pays de l’OCDE. Les 10 % les plus riches y gagnent 7,4 fois plus que les 10 % les plus pauvres contre 6,6 fois en Alle­magne, ou 5,8 fois en Suède.

[…]

En Grèce, le revenu moyen a dimi­nué de 8 % par an entre 2007 et 2011, en Espagne, en Irlande, en Islande, les pertes annuelles ont été supé­rieures à 3,5 %. Mais ce ne sont que des moyennes, prévient le rapport. En Espagne, pendant que le revenu des 10 % des plus pauvres chutait de presque 13 % par an, celui des 10 % les plus riches se rédui­sait de 1,5 %. En France, comme aux États-Unis ou en Autriche, les plus riches ont conti­nué à béné­fi­cier de hausse de reve­nus pendant que les plus pauvres voyaient les leurs dimi­nuer, pendant cette période.

Le magique c’est le rapport de l’OCDE :

Les poli­tiques fiscales et de redis­tri­bu­tion « consti­tuent les instru­ments les plus effi­caces et puis­sants de redis­tri­bu­tion des richesses (…) La redis­tri­bu­tion à travers les taxes et les trans­ferts est souvent présen­tée comme un handi­cap à la crois­sance écono­mique. S’ils sont bien conçus, une fisca­lité plus élevée et les trans­ferts pour réduire les inéga­li­tés ne nuisent pas à la crois­sance » […]

Il plaide aussi pour des réformes ambi­tieuses de la fisca­lité. « Les gouver­ne­ments devraient réexa­mi­ner large­ment leur système fiscal pour s’as­su­rer que les ménages les plus riches assument leur part dans la charge fiscale », insiste le rapport. Cela passe, selon lui, par une hausse des taux d’im­po­si­tion mais surtout par des remises en cause de tous les systèmes de niches, de déduc­tions qui ont pros­péré dans tous les pays occi­den­taux ces dernières décen­nies, amenant les plus fortu­nés à échap­per de plus en plus à l’im­pôt.

Article complet sur Media­part, accès payant ; On en parle aussi rapi­de­ment à Libé­ra­tion


2 réponses à “Les inéga­li­tés atteignent un point critique, selon l’OCDE”

    • Au final on ne taxe que des gens. Les entreprises ‘e sont que des structures juridiques pour leurs propriétaires.

      Taxer les entreprises, si au final ça se retrouve sur ta facture ou en moins sur ton salaire, ça ne changera rien. La question fondamentale est le partage des richesses et le niveau de redistribution qu’on souhaite. Taxer mes grandes entreprises +peut+ être le moyen, mais certainement pas la finalité.

      En fait on pourrait même imaginer ne pas taxer les entreprises, mais uniquement ce que les gens retirent des entreprises (dividendes, revente, etc.). La question sera de savoir comment on répartit cette taxation entre les gens en fonction de leur capital, de leur revenu, de leur travail, de leur situation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.