Catégories
Développement web

La fin des carrou­sels

Oui, ils semblent une superbe idée pour four­nir plus de propo­si­tions à l’in­ter­naute, mais ajou­ter un carrou­sel est géné­ra­le­ment une mauvaise idée. Le carrou­sel tue le taux de conver­sion.

D’autres ont détaillé la ques­tion bien mieux que moi alors si vous voulez suivre les études, les tests utili­sa­teurs ou les statis­tiques de conver­sion, suivez un des liens en bas du billet. Pour ceux qui veulent un résumé :

  1. Ça ressemble à un élément très graphique, qui bouge, souvent avec des promo­tions ou messages publi­ci­taires, c’est donc traité visuel­le­ment par l’in­ter­naute comme de la publi­cité, et ignoré incons­ciem­ment. Ce que vous mettez dans le carrou­sel est ce qui a le plus de chances de ne *pas* être suivi.
  2. Sans que ça ne soit contra­dic­toire avec le point précé­dent, l’oeil humain fonc­tionne par compa­rai­son. Ce qui bouge attire l’oeil et empêche de se concen­trer ailleurs. Le carrou­sel bouge et en plus de ne pas être effi­cace en lui-même, il empê­chera le reste de la page de l’être.
  3. Trop souvent mal fait il pose de problèmes de perfor­mance sur l’ap­pa­reil client, et des problèmes d’er­go­no­mie si jamais le client souhaite l’uti­li­ser.

Au final il appa­rait que le carrou­sel est surtout une bonne idée pour l’édi­teur du site, ses équipes commer­ciales et marke­ting, de façon à ne pas choi­sir ce qui doit vrai­ment être mis en avant. Sa seule valeur ajou­tée c’est de conten­ter l’or­ga­ni­sa­tion interne.

Bien entendu tout ceci est géné­ral, mais parce que c’est le cas géné­ral, il y a peu de chances que votre cas soit diffé­rent, malgré votre volonté d’y croire. Tout ceci n’est pas de l’opi­nion, il y a des vrais tests utili­sa­teurs et des chiffres de conver­sion derrière.

Si vous souhai­tez tout de même un carrou­sel :

  • C’est pour une infor­ma­tion non secon­daire (une galle­rie d’illus­tra­tions par exemple)
  • Un carrou­sel = un seul type d’in­for­ma­tion
  • Il doit être navi­gable au clavier et en tactile, et les zones de navi­ga­tion clavier doivent être en dehors de la zone du carrou­sel
  • La posi­tion courante doit être expli­cite, et si possible utili­sez des minia­tures pour mieux iden­ti­fier les diffé­rents items du carrou­sel
  • Char­gez le code néces­saire à l’ani­ma­tion et les éléments non visibles en asyn­chrone, ne ralen­tis­sez pas l’ac­cès à la page

Quelques liens :

1 réponse sur « La fin des carrou­sels »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *