Conver­gence web et appli­ca­tion – Stockage Safari mobil / iOS


Les API qui arrivent sur nos navi­ga­teurs depuis quelques années commence à nous faire imagi­ner une vraie conver­gence entre les appli­ca­tions mobiles et le web.

C’est déjà un premier pas énorme qu’on voit avec Chrome web store, Fire­fox Market­place, et autres Windows 8 : On commence à déve­lop­per direc­te­ment avec les tech­no­lo­gies web, éven­tuel­le­ment direc­te­ment avec le navi­ga­teur comme plate­forme.

Main­te­nant pour moi ce n’est pas encore ça. J’ai quelques problèmes côté sécu­rité par exemple (théo­rique­ment entre l’at­tri­but sand­box, l’api postMes­sage et les décla­ra­tions CSP on devrait arri­ver à avoir une bonne base, mais ça n’a pas l’air de coller si faci­le­ment si ce n’est pas bien prévu dès le départ).

Le butoir sérieux est côté iOS avec son stockage de 50 Mo maxi­mum. Ça peut sembler beau­coup mais c’est fina­le­ment très réduit dès qu’on y stocke autre chose que du pur texte à lire. J’ai réel­le­ment besoin de dépas­ser ce palier. Je paye une bière à celui qui me trouve un méca­nisme qui tourne effi­ca­ce­ment et qui permet de s’en affran­chir sur Safari mobile. Plusieurs bières même. Il peut même y avoir un job ou une mission à la clef pour des bon bidouilleurs javas­cript. Avis aux inté­res­sés.


Une réponse à “Conver­gence web et appli­ca­tion – Stockage Safari mobil / iOS”

  1. Éventuellement tenter plusieurs iframes sur plusieurs domaines et votre si ça multiplie la taille.
    Si oui, faut espérer que les perfs de deserialisation de Tes objets pour repasser de la frame à la page principale via postMessage soient acceptables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.