Caméra partout, sécu­rité nulle part


« Je l’avais vu un peu avant, il condui­sait bizar­re­ment. Il accé­lé­rait, frei­nait, re-accé­lé­rait, re-frei­nait… », a affirmé un témoin dans les colonnes de Nice-Matin. « Plusieurs personnes m’ont raconté la même histoire, s’agace un rive­rain auprès de Media­part. Les poids lourds sont inter­dits dans le centre-ville, il y a des camé­ras à chaque coin de rue et aucune d’entre elles ne réagit… Ça inter­roge sur les limites du système quand même… »— Media­part

Oui il s’agit d’une formu­la­tion bancale mais elle est telle­ment révé­la­tri­ce…

Non, une caméra ça ne réagit pas. Une caméra ça ne fait rien, ça n’em­pêche rien. Ça filme, et c’est tout. Au moins on aura de belles images (enfin si c’est une caméra correc­te­ment posi­tion­née, de bonne qualité, bran­chée et avec une main­te­nance régu­lière – malheu­reu­se­ment c’est loin d’être une évidence).

Ce camion n’est qu’une illus­tra­tion du problème. Ce qui me gêne c’est que les gens ne se réveillent qu’à peine, et que main­te­nant.

On a pris les caméra comme une solu­tion alors que ce n’est qu’un outil. Et si on arrê­tait avec ces camé­ras ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.